Missions du SDIS 04

Les missions du SDIS 04

Le SDIS 04 (Service Départemental d’Incendie et de Secours) est un établissement public administratif. Il est chargé, d’une part, de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies. D’autre part, il concourt, avec les autres services et professionnels concernés, au secours d’urgence, à la protection et à la lutte contre les accidents, sinistres et catastrophes, ainsi qu’à l’évaluation et à la prévention des risques naturels et technologiques.

Dans le cadre de ses compétences, il exerce les missions suivantes :

  • Secours d’urgence aux victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes, ainsi que leur évacuation.
  • Protection des personnes, des biens et de l’environnement.
  • Prévention et évaluation des risques de sécurité civile.
  • Préparation des mesures de sauvegarde et d’organisation des moyens de secours.

Caractéristiques opérationnelles du département

Les caractéristiques géographiques, démographiques et climatiques du département, ainsi que l’importance des risques majeurs, influencent directement l’activité opérationnelle du SDIS 04. 

Avec une superficie de 6925 km2, les Alpes de Haute-Provence constituent l’un des plus vastes départements de France. Situées entre Alpes et Provence, elles présentent d’importants contrastes géographiques et climatiques. L’altitude varie de 260 m à 3 450 m, et le territoire se partage entre plateaux, vallées et massifs, mais aussi entre paysages méditerranéens et paysages alpins.

Avec 23,3 habitants/km2, le peuplement dans le département est peu dense et très inégal. La moitié des communes compte moins de 200 habitants, et les villes sont petites : seules Digne-les-Bains et Manosque approchent ou dépassent les 20 000 habitants. La population se concentre essentiellement dans les vallées de la Durance et de la Bléone (jusqu’à Digne), ainsi que sur les collines et plateaux proches. Le reste du département est très peu peuplé, avec souvent moins de 10 habitants au km². Cependant, le département présente une forte attractivité touristique, doublant la population en période estivale. Un tourisme lié aux sports d’hiver concerne également les zones alpines.

Cinq risques naturels sont particulièrement présents :

Feux de forêt à Esparron et Manosque, en août 2005.
  • Les inondations et les crues torrentielles, qui sont engendrées par la Durance et ses affluents.
  • Les mouvements de terrain, qui sont notamment liés au relief accidenté et à la présence de nombreuses cavités souterraines.
  • Les incendies de forêt, car les zones boisées représentent 49 % de la surface départementale, avec un risque plus élevé dans le Sud-Ouest du département.
  • Les avalanches, qui concernent essentiellement les zones de haute montagne, dans le Nord-Est du département.
  • Les séismes, risque important dans le département du fait de la présence du système de faille de la moyenne Durance (séismes à Manosque en 1812 et 1913) et de celui de Poil et Chasteuil-Taloire (séismes à Castellane en 1855 et 1951).

Les Alpes de Haute-Provence sont peu industrialisées et peu urbanisées, mais les risques technologiques y sont présents et variés :

  • Risque industriel : 6 établissements sont concernés par l’application de la directive « SEVESO III », dont 5 « Seveso seuil haut ».
  • Risque d’accident nucléaire : lié à des installations nucléaires situées dans les départements limitrophes.
  • Risque relatif au transport de matières dangereuses : lié aux activités industrielles situées autour de Manosque, Sisteron et Château Arnoux St-Auban, avec un transit par le Val de Durance.
  • Risque de rupture de barrage : 6 grands barrages engendrent un risque de rupture sur 45 communes, soit 77 000 habitants. Par ailleurs, 5 autres communes sont concernées par des retenues importantes.

Pour en savoir plus sur les risques majeurs dans les Alpes de Haute-Provence : voir le Dossier départemental sur les risques majeurs.

© JP Varini - Tous droits réservés.
rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide