ResCult, projet de coopération en faveur des biens culturels

Accroître la Résilience du patrimoine Culturel :
un outil d’aide à la décision pour la sauvegarde des biens culturels

Logo-UE

Objectifs

Le projet ResCult vise à renforcer la capacité des services de protection civile à prévenir et atténuer les effets des catastrophes sur le patrimoine culturel.

Cela se fera à travers la réalisation d’une base de données intégrée européenne interopérable intitulée ″European Interoperable Database″ (EID) pour le patrimoine culturel, conçue pour fournir un cadre unique aux acteurs de la protection civile, aux ministères nationaux, à l’Union européenne, et aux autorités locales. L’EID constituera un outil de compréhension du risque de dommages pour le patrimoine culturel. Elle contribuera à élaborer une stratégie de réduction des risques de catastrophe par l’identification d’actions et d’investissements adaptés pour améliorer les capacités de prévention et de résilience.

Activités

Les partenaires conjugueront leurs savoirs-faire pour élaborer la base de données EID ″European Interoperable Database″, qui comprendra :

  • le prototype d’une carte du patrimoine européen, incluant les bases de données existantes sur le patrimoine culturel, sur la base des normes européennes pour l’harmonisation et le partage des données géospatiales (ex : INSPIRE) ;
  • les informations utiles sur le patrimoine culturel : typologie, valeur économique, matériaux, vulnérabilité, procédures de récupération / mouvement, actions à éviter, outils décisionnels opérationnels, etc. ;
  • un «cadastre» des catastrophes passées, avec l’évaluation des éléments touchés, des mesures de prévention, des opérations et des résultats, des pertes financières directes ou indirectes et des conséquences sociales (pour l’examen des aspects coûts-avantages des mesures de prévention) ;
  • une plateforme pour le suivi et la modélisation de scénarios de risques dans des catastrophes spécifiques, l’identification des facteurs de risque, la vulnérabilité et les priorités pour orienter les stratégies de prévention ;
  • une interface de recherche de conseils (partage de bonnes pratiques) pour des scénarios de catastrophes spécifiques ;
  • une plateforme pour l’acquisition de données participatives auprès des citoyens et des parties prenantes, utile pour établir des priorités en fonction des sentiments d’attachement liés aux biens ou des questions sociales ;
  • des modèles 3D des œuvres pour aider à trouver ou reconnaître des œuvres d’art dispersées, apporter une aide à leur restauration après une catastrophe et préserver une mémoire numérique en cas de destruction ou de dommages ;
  • une base de connaissances utile pour la formation, l’éducation et la recherche sur le patrimoine culturel et la prévention des catastrophes.

Les activités du projet :

  • activité 0 : management du projet ;
  • activité 1 : analyse des besoins et phase de collecte des données ;
  • activité 2 : conception et mise en oeuvre de la base de données EID « European Interoperable Database » ;
  • activité 3 : test de l’outil EID sur des cas pilotes (scénarios de catastrophes) ;
  • activité 4 : communication et diffusion des résultats (définition de lignes directrices, de bonnes pratiques et de méthodologies pour l’évaluation de la vulnérabilité et des risques affectant le patrimoine culturel).

Consortium

Chef de file :

SITI

Partenaires :

 

Logo du SDIS 04                 Logo-Corila             Logo Politecnico di Torino

     Logo-UNISDR            Logo-TUB

Durée

Le projet se déroule sur 18 mois : du 1er janvier 2017 au 30 juin 2018.

Budget

ResCult dispose d’un budget total proche de 792 000  €. Il est cofinancé à 75 % par le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (DG ECHO).

Le budget du SDIS 04 pour ce projet est de 93 000 € au total : 70 000 € de FEDER, et 23 000 € d’autofinancement.

Logo-Funded-by-HA-CP

Focus sur les actions du SDIS 04

Le SDIS 04 pilote l’activité 1. Dans le cadre de cette activité, il doit définir les besoins des services de protection civile en termes de données nécessaires à l’établissement de stratégies de gestion des risques pour le patrimoine culturel.

Dans le cadre de l’activité 3, le SDIS 04 mettra en place un exercice de planification de la gestion des risques de catastrophe. Il organisera également un forum des utilisateurs visant à recueillir les commentaires des utilisateurs de l’EID à partir de cas pratiques.

Enfin, dans le cadre de l’activité 4, le SDIS 04 sera chargé d’organiser des sessions de formation à destination des utilisateurs de la base de données EID.

En savoir plus

www.rescult-project.eu

rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide